Grande Traversée

Loin d’une rétrospective, d’une intégrale ou d’un triptyque, le collectif propose avec Grande Traversée de revisiter les préoccupations qui sont les leurs depuis ces dix dernières années : l’engagement politique et l’héritage des années 68-70 dans Tout ce qui reste de la révolution, c’est Simon, la question du travail et de son incidence sur nos vies dans La Légende de Bornéo, notre rapport aux images et aux médias dans Le bruit court que nous ne sommes plus en direct.
Le collectif décide de laisser au hasard le soin d’écrire le spectacle et propose ainsi une visite mouvementée, aléatoire et non exhaustive de leurs trois premiers spectacles. Chaque spectacle devient une traversée possible dont la dramaturgie se construit en direct grâce à la main « innocente » du public.
 

Création Collectif L’Avantage du doute

Avec

Simon Bakhouche
Mélanie Bestel
Judith Davis
Claire Dumas
Nadir Legrand
 

Lumières et régie générale Wilfried Gourdin

Vidéo et scénographie Kristelle Paré

Administration et production Marie Ben Bachir

 

Production L’Avantage Du Doute

Coproduction Théâtre de la Bastille
Avec le soutien de la Ville de Paris

Ce spectacle a été répété au Théâtre de la Bastille et a bénéficié de son soutien technique.


Les spectacles de L’Avantage du doute sont le fruit d’une écriture collective, et si chaque acteur ne dit pas exactement « ce qu’il pense » au moment où il prend la parole, il fait corps avec la pièce, qui prend en charge d’une façon ou d’une autre ses interrogations personnelles. Grande Traversée propose de revisiter ce travail d’acteurs-auteurs sans metteur en scène, libres, responsables et privilégiant le présent de la représentation, cette conception dujeu dans un rapport direct av ec le public. Chacune de leur création répond du même impératif : partir du monde d’aujourd’hui, pour en faire du théâtre, un théâtre « à hauteur d’homme ».